Agamemnon - cosmohistoire3.com


Agamemnon - cosmohistoire3.com

L'importance du souverain légendaire mycénien au coeur du patrimoine culturel de l'humanité

Étant donné la description du personnage dans les grandes épopées antiques, agamemnon agamemnon (Page de agamemnon sur cosmohistoire3.com) se présente comme le modèle du grand monarque élu des dieux. Ainsi, la destinée de la descendance d'Atrée constitue une étonnante source d'inspiration pour les auteurs tragiques dès l'antiquité. La fin tragique du roi de Mycènes reste conforme à la destinée ancestrale. En raison de discordes avec les dieux du panthéon hellénique, les héritiers d'Atrée eurent une mort tragique pendant plusieurs générations. De plus, le royaume d'Atrée fut recouvré après une vendetta sanglante. Bien que les évènements transmis dans l'Iliade soient axés autour d'Achille, Homère donne une importance particulière au souverain des Mycéniens. Tout au long de cette histoire épique, il sort réellement du lot par son charisme et sa majesté. Même si son authenticité se trouve être douteuse, l'importance du « masque d'Agamemnon » au sein du catalogue du Musée d'Athènes révèle un grand intérêt pour les Mycéniens et cette figure hellénique.

Faisant partie des protagonistes principaux de l'Iliade, Agamemnon et son frère Ménélas sont aussi nommés les Atrides. Les deux princes mythiques sont généralement connus comme étant les héritiers d'Atrée et de sa femme Aéropé. En raison de leur ascendance surnaturelle, les Atrides ont une relation spécifique avec les dieux et les déesses de l'Olympe. En effet, d'après les légendes helléniques, les membres de cette famille incarnent l'héritage du célèbre demi-dieu Tantale, fils illégitime de Zeus. Les conspirateurs Thyeste et Égisthe firent main basse sur le trône des Atrides suite à l'assassinat de leur père. Les deux frères eurent l'opportunité de se réfugier dans la maison du roi des Spartiates, Tyndare, après avoir été expulsés par leur oncle Thyeste et leur cousin.

Au cours de l'absence d'Agamemnon, son cousin Égisthe séduisit la reine. Après la guerre, le roi homérique rejoignit sa cité en ramenant son tribut Cassandre et se retrouva égorgé suite à une manœuvre mise en place par les 2 amants. Après le meurtre de son père, Oreste a conçu un complot en vue d'éliminer son oncle Égisthe et de se venger de son crime. À l'image de cet épisode, la malédiction des Atrides impliquait une foule de meurtres et la vengeance selon Homère. Dans les épopées immortalisées par le narrateur grec Homère, le frère de Ménélas s’avérait présenté comme le roi légendaire des Mycéniens. D'autres auteurs l'associent au trône d'Argos. Néanmoins, son statut au cours de l'expédition contre la ville de Troie reste indubitable. Tout au long de la campagne de Troie, Agamemnon se distingua en conduisant les guerriers achéens. En plus de son fils Oreste, ce souverain légendaire hellénique et conjoint de Clytemnestre eut trois filles, à savoir Iphigénie, Chrysothémis et Électre (ou Laodicé).

Pendant l'expédition contre les Troyens, le chef des Achéens se lança sur le champ de bataille auprès de ses soldats. N'abandonnant en aucun cas face aux Troyens, ce souverain aimé réalisa une foule d'actes épiques. Outre ses talents de combattant, l'expertise de stratège et les précieux conseils d'Agamemnon donnèrent l'opportunité de sortir victorieux de la guerre contre Troie. Cependant, le souverain des Mycéniens dut demeurer dans sa tente après une blessure au bras. Agamemnon a obtenu le sceptre façonné par le grand artisan Héphaïstos pour le compte du roi de l'Olympe car la lignée des Atrides se trouve être composée de successeurs du héros légendaire, Tantale. Ce sceptre légitime ainsi le pouvoir provenant des dieux olympiens possédé par ce roi mythique, en dépit de ses conflits avec Artémis et Apollon.

Agamemnon, stratège militaire et commandant en chef estimé

Pour punir l'offense de Pâris, Ménélas demande conseil à son frère et fait appel à d'innombrables alliés Achéens. En raison de ses talents naturels de stratège, Agamemnon se trouve être nommé chef de la guerre menée contre Troie. Ébloui par son charme hors du commun, Pâris enleva la conjointe de Ménélas, Hélène. L'héritier du roi Priam se rendit par la suite à Troie. Ménélas mit immédiatement au point une opération punitive contre le royaume. En levant l'ancre pour la ville de Troie, les troupes grecques restèrent coincées dans la baie d'Aulis à cause de vents peu coopératifs. En effet, Agamemnon avait irrité Artémis et la divinité exigeait le sacrifice de sa fille Iphigénie.

Suite au rapt de sa compagne par Pâris, Ménélas appela en personne son frère pour conduire l'opération mise en place pour châtier cette insolence. Entouré d'une foule d'alliés, Agamemnon mena les troupes helléniques voyageant vers Troie. D'après certains chercheurs, le rapt de la reine de Sparte était une excellente excuse aux yeux des Achéens, afin de légitimer l'expédition contre Troie. En effet, depuis leur montée en puissance, de nombreux princes grecs projetèrent d'attaquer cette cité compte tenu de sa prospérité et de son emplacement favorable. Durant la majeure partie de l'Iliade, Achille était resté dans son chapiteau à cause d'une dispute avec son chef. En effet, Agamemnon se fit réellement remarquer en raison de son altercation avec le héros achéen, malgré ses nombreuses réalisations en tant que stratège.